un atelier des photographies

 

 


Cet atelier est d’abord et surtout le lieu où l’on parle, discute des images, en particulier des photographies : celles que l’on a faites, celles des autres participants, celles que l’on trouve dans les livres, celles que l’on stocke chez soi, que l’on voit dans les rues...

 

Il a pour projet de travailler avec les regards singuliers et les perceptions, les désirs et les envies propres à chacun, et de tenter des expérimentations : dans cet atelier il s’agit pour chacun de pouvoir inventer sa propre pratique photographique à travers une démarche artistique.

processus / déroulement
D’abord prendre en main les outils - l’appareil photo, ses yeux, la pellicule, la lumière, son corps - et partir photographier à l’instinct sans se poser de questions. On expérimentera les différents supports photographiques (support papier, diapositive, la couleur, le noir et blanc etc.) et on abordera ensuite les outils de laboratoire. Ensuite, il s’agit d’amener, d’accompagner chacun et chacune à entrer dans une production [1] d’images photographiques : définir et mettre en œuvre une idée, une expérience avec quelles envies [2] ? Comment l’aborder avec l’outil photographique ? Quels usages ? Quelle transmission ou non pour les autres ? Il s’agit de se faire plaisir, de s’étonner en portant un regard sur un ou des mondes. Photographier comme on respire. La technique de la prise de vue photographique n’est qu’un moyen pour cela : cadre / mise au point / lumière / angle / point de vue / dispositif / ainsi que la technique de développement et de tirage en laboratoire. Un temps important sera passé à choisir les images dans des discussions collectives et individuelles. A un moment défini par chacun, il s’agira de penser une forme pour ces images et de la mettre en œuvre. Une possible mise en vue pour d’autres. Mené sur deux années cet atelier tentera de trouver une forme, à travers un objet à définir avec ceux qui y participeront (exposition, livre...).

rendez-vous hebdomadaire
à la Compagnie, pour tous (adultes et enfants), 2h30 par semaine
ou mise en place de l’atelier avec des classes du quartier belsunce (collège ou école)


[1ou travailler à partir d’un fond d’images préexistants

[2synopsis de travail pour ceux qui n’auraient pas d’envie, de projet : photographier une photographie à soi - son lit - sa chambre - l’appartement où il vit - son immeuble - sa rue - son quartier - sa ville - une campagne qu’il pratique - son pays - son europe - sa vision du monde - l’espace...