[projections, en présence des artistes] Eman Hamdy - Sara Millot : DERRIÈRE TOI UNE AMPLE MÉLODIE

mardi 16 juin à 19h

 

 

Deux femmes réunies ici pour leur cinéma poétique, en ce qu’il engage la chair intime d’une temporalité entre conscience et inconscience - laissant sourdre les nébuleuses de sens sans signification des images.

 

Eman Hamdy
La dimension autobiographique de ces vidéos d’Eman Hamdy serait comme le signe d’un exil intérieur qui a toujours été là, depuis toujours, mais avec lequel il faut se débattre poétiquement.

FICTION PART 1 6’41 - 2012
Evocation de l’enfance de l’artiste dans une école, où elel préfère déjà faire des dessins plutôt que faire ses devoirs.

APORIA 3’5 - 2013
Si il y a des lieux de notre vie qui se confondent avec nous, les lieux et nous-mêmes ne sommes que des images. Eman, à travers ce doute sur l’identité des lieux et des personnes, la sienne en particulier, vient toucher cette zone où la texture subjective est indissociable de l’histoire et des lieux, dans l’ouverture déjà commencée d’un voyage.

FALSE AWAKENING 7’35 - 2015
Quand on ne s’éprouve que dans l’exil de soi, douloureusement, on s’accroche à la densité de la mémoire, à son impossible retour. La giration des images, l’accélération du temps, pourront-elles compenser l’immobilisation du sujet par la photographie ? L’image carte postale est le symptôme de la distance sentimentale qui nous a éloigné de notre point moteur.

SACRED CENTER 4’34
Les racines du moi peuvent-elles se fondre dans la contemplation de la nature, son poème ?

Sara Millot

Le cinéma de Sara Millot vient s’approcher d’une émotion qui est l’intériorité d’un regard sur le monde. Cela passe par l’usage de références poétiques, de citations filmiques ou l’immersion dans des rituels liturgiques.

LA MÉLODIE DES CHOSES
12 min / couleurs / vidéo
Nous sommes au tout début, vois-tu. Comme avant toute chose. Avec mille et un rêves derrière nous et sans acte.

LA BANDE ANONYME
14min / couleurs / vidéo
La première des trois formes de société dont se détache, comme d’un arrière-plan sombre et primitif, notre société basée sur l’amitié personnelle et l’amour, est ce qu’on appelle la bande anonyme.
Elle apparaît chez de nombreux invertébrés comme les seiches et les insectes, et même l’homme peut, dans certaines conditions déterminées, retomber en panique à l’état de la bande anonyme et ainsi régresser.

DREAMLAND
15min / noir et blanc / 16mm
Au bois il y a un oiseau, son chant vous arrête et vous fait rougir.
Il y a une horloge qui ne sonne pas.
Il y a une fondrière avec un nid de bêtes blanches.
Il y a une cathédrale qui descend et un lac qui monte.
Il y a enfin, quand l’on a faim et soif, quelqu’un qui vous chasse.


Paul-Emmanuel Odin, programmation artistique