[projection-rencontre] Hassen Ferhani - DANS MA TÊTE UN ROND-POINT

mercredi 16 mars à 19h

 

 

ATTENTION ! EN RAISON DES INTEMPÉRIES, LA PROJECTION A LIEU AU FID MARSEILLE (mille merci au Fid de nous accueillir) :
rendez vous donc à 19h30 au Fid Marseille 14 Allée Léon Gambetta 13001 Marseille
Le nombre de places étant limité, RÉSERVATION OBLIGATOIRE au 04 91 90 04 26

Soirée ouverte à tous publics - entrée libre

Dans le cadre du workshop « Qu’est-ce qu’un espace blanc ? Figure de l’absent », organisé par le Réseau cinéma en écoles supérieures d’art, en partenariat avec le FID Marseille, autour de l’exposition Made in Algeria – Généalogie d’un territoire*

 

Présentation par Jean-Pierre Rehm, délégué général du Festival International de Cinéma de Marseille (FID Marseille), du film Dans ma tête un rond-point en présence du réalisateur Hassen Ferhani.
 
Algérie/France/ Qatar /Liban / Pays Bas
2015 - Couleur - HD, Dolby Stereo (SR) - 100’

En dépit du titre, le décor ne contient aucun élément routier, c’est dans un abattoir à Alger que nous nous trouvons. Retenu à l’intérieur d’un tel cadre si fréquemment décrit par le cinéma, on pourrait s’attendre au spectacle de la cruauté (mot qui, on le sait, signifie littéralement sang qui coule). Il n’en est rien. L’abattoir est avant tout ici un huis-clos, c’est-à-dire la scène d’un théâtre, où évoluent quelques personnages qui y ont élu résidence. Les héros, ce sont eux, ces hommes (car cet univers est exclusivement masculin), jeunes et moins jeunes, et aucun bœuf, mort ou vif, ne vient leur voler la vedette. On se souvient du Tarzan, Don Quichotte et nous (FID 2014), où le jeune Hassen Ferhani maniait déjà avec virtuosité, humour et précision, une caméra désireuse de décrire, plutôt qu’un contexte élargi, des figures chaque fois singulières. Davantage encore ici, si quelque chose d’un portrait de groupe est visé, c’est après avoir laissé la place à chaque personnage pour exister dans sa complexité, dans sa fragilité, dans son innocence comme dans la science qui est la sienne, à l’exemple de cet ouvrier-conteur qui discute gravement sur le choix du titre du film en train de se faire. (Jean-Pierre Rehm)

Scénario Hassen Ferhani
Image Hassen Ferhani
Montage Myriam Aycaguer, Narimane Mari, Hassen Ferhani, Corentin Doucet
Son Djamel Kerkar, Antoine Morin
Avec Youcef, Hocine, Ali Bey, Ali et Madame Dalila, Halim, Sadek, Amine

Production
Allers Retours Films, Centrale Électrique

Filmographie
– Tarzan, Don Quichotte et Nous, 2013
– Afric Hotel, 2010
– Les Baies d’Alger, 2006

Hassen Ferhani est cinéaste. De 2003 à 2008, il co-anime le ciné club de l’association Chrysalide à Alger. Depuis 2006, il a réalisé plusieurs court métrages, Les Baies d’Alger (2006) sélectionné en compétition officielle par plusieurs festivals internationaux), Le vol du 140 (2008). Il co-réalise, en 2010, un film documentaire Afric Hotel. Son film Tarzan, Don Quichotte et nous (2013) a été présenté à Visions du Réel et au FID Marseille ainsi que dans plusieurs festivals internationaux. Son premier long métrage Un rond-point dans ma tête a été présenté en avant première et primé au FID Marseille 2015. Il a depuis reçu de nombreux prix internationaux. Il est sorti en salles en France le 24 février 2016.

*Présentée au MuCEM jusqu’au 2 mai 2016, Made in Algeria, est la première exposition d’envergure consacrée à la représentation d’un territoire, Made in Algeria, montre comment l’invention cartographique a accompagné la conquête de l’Algérie et sa description. L’exposition réunit un ensemble de cartes, dessins, peintures, photographies, films et documents historiques d’une qualité rare. Sont aussi présentes dans l’exposition et en contrechamp de cette production européenne, des œuvres inédites d’artistes contemporains qui ont arpenté le territoire algérien.
/// Site du programme Made in Algeria : http://mia.hypotheses.org/

Revue de presse Hassen Ferhani

PDF - 2.1 Mo