Victor del (M)Oral Rivera Fake_Book

19.09.2020 à 17h
15.10.2020 à 18h avec Willy Gurtner
29.10.2020 à 18h

fake_book est une lecto_sculpture  composée d’un nombre indéfini de livres-masques qui s’alimentent lentement et progressivement. L’installation / performance utilise le livre comme architecture, comme espace de vie, il travaille avec son ouverture, sa pénétrabilité et son impénétrabilité. Le livre comme maison, comme prothèse et enfin comme masque pour affronter la réalité.

//
15.10.2020 à 18h avec Willy Gurtner

fake_book est une accumulation d’esprits désincarnés en attente de s’incarner, un cimetière de livres et une maskothèque, qui sera activée 4 fois, à partir d’un processus de collaboration avec les Marseillais.

Pour la troisième activation du 15 octobre  une invitation est faite à l’artiste Willie Gurner (US) qui réfléchit sur la mémoire, l’espace et l’architecture à travers des masques-livres.

Nous ferons une dérive urbaine, une marche dans la rue, sans direction et avec toutes les intentions possibles. Nous marcherons comme des livres ambulants sur la toile urbaine.
(Nous vous rappelons que ce n’est pas une performance conçue pour avoir un public, vous faites la performance)

29.10.2020 à 18h

Avec la collaboration pour la performance de
– Hyunji Jung
– Jenny Abouav
– Ousamma  Mouhoubi
– Astrid Giorgetta
– Kati Haschert
musique : Aodren Joy

 

 

/
Avec Victor del (M)Oral Rivera, le langage retentit comme une architecture et le paysage se diffracte dans des fragments de texte. Gestes monumentaux (La Chute libre du A), performances, le thème de la réversibilité du langage est indissociable d’un jeu de miroir qui est dans l’espace lui-même. Le geste biblioclaste Fake_Book cingle notre figure. Livre-masque ou masque-livre? Fake_Book se tient précisément sur cette arête en déséquilibre, entre ravissement et effroi, entre carnaval et tombeau. Les livres n’ont jamais été innocents. Les artistes non plus : Victor del (M)Oral Rivera troue l’objet culturel massif qu’est le livre pour inventer un au-delà de la culture — ce qui n’est pas l’oublier — en reliant précisément ces hétérogènes, le corps, le livre, la culture, la vie. Chorégraphies, performances, éructations… le livre ainsi tordu en masque non seulement s’humanise mais s’animalise. Il faut un violent et audacieux désir de vie pour décider du choix d’un livre pour le perforer et en faire un masque. La chose est à la fois comique et grave. L’artiste vous invite à vivre cette aventure inédite à travers différents temps de performances collectives.

 

 

ShareTw.Fb.Pin.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!