18.04.18-31.06.18  L’imaginarium de Belsunce (les dessins s’en mêlent) avec Sebastian Sarti

19.04.18 — 30.06.18. L’imaginarium de Belsunce (les dessins s’en mêlent)
atelier dessin, video et mise-en-scène avec Sebastian Sarti

///
samedi 21 avril à 15h : restitution des ateliers avec les jeunes en partenariat avec l’Addap 13
Les premiers ateliers se sont focalisés sur une pratique d’animation sur internet, le gif, avec utilisation de dessins, de vidéos. Voir la page Giforama

///
rendez-vous hebdomadaires : 
les mercredi 15h-18h en partenariat avec l’Addap 13
les jeudi 17h-20h30 jeunes tous public (15-30 ans)

quelque chose se passe
là devant nous
avec nous
au présent
l’émotion vient de là
quelque chose se passe
donc quelque chose peut se passer
sentiment concret, matériel, d’un possible

le détail est un éclat de réel
une condensation de sens multiples
pas l’anecdote triviale
dépourvue de sens
Leslie Kaplan, à propos de L’Homme sans passé, in Trafic N°80

//
Cet atelier propose aux jeunes de Marseille en soirée de pratiquer le dessin, le motion-drawing, la vidéo comme des moyens d’expression en vue de créations en lien avec le monde où nous vivons ensemble.
Le dessin, et d’autres pratiques comme la vidéo, la mise en scène, comment peuvent-elles être, à partir de propositions simples, l’outil d’appropriation de l’imaginaire, du monde, de techniques formelles, de scénarios possibles.
Cet atelier propose donc une découverte, une initiation à l’animation d’images à partir de dessins (‘drawing motion’).
Il sera par exemple proposé de faire des animations courtes avec trois, cinq ou sept dessins.
Chaque animation peut devenir un élément autonome, et ensuite, les éléments pourront servir pour faire des compositions.
Pour réaliser la suite de dessins, la technique du rotoscope pourra être utilisée (les dessins se calquent ainsi sur une suite d’images vidéo).

Pistes de sujets pour les dessins :
– situation d’attente, de moment vide, où l’on se gratte la tête, où l’on s’ennuie mais aussi où l’on rêve, où l’on se replie sur soi, se retrouve
– conversations entre des personnages, mise en narration
– motifs abstraits, recherche de textures picturales, inspiration dans les vues microscopiques de matières, de textiles.

Il sera proposé de faire des réalisations mixtes, mélangeant vidéo et animation, avec enregistrement vidéo, puis introduction d’animations dans les vidéos.
Une piste de travail sera aussi la culture mash-up (remixage de séquences de films trouvées sur internet).
Les autres partenaires du dispositif Adulte relais seront aussi associés à l’atelier : il sera proposé par exemple de filmer des répétitions ou des séances d’improvisations théatrales (au Daki Ling, ou auThéatre de l’œuvre).

Share
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!