le vrai le faux la vidéo

 

 

3e temps fort de l’atelier proposé par Boris Nicot et Marion Abeille.
Un atelier pour enfants de 6 à 12 ans, mise en scène, création plastique. Faire une vraie vidéo avec du faux matériel de tournage, créé par les enfants ; une mise en scène du vrai et du faux, du réel et de l’imaginaire.

 


les mercredis
du 12 septembre au 10 octobre


septembre-octobre 2007

3e temps fort : sortir avec notre matériel pour raconter des histoires... Ilham, Safia, Bazile, Bilal et Youssef concevront avec nous un scénario comme une suite de saynètes tournées en extérieur. Les saynètes pourront être fictionnelles ou documentaires, mais toutes utiliseront notre faux matériel son et image comme élément déclencheur de la scène. Aussi, il faudra former des groupes de deux (un au faux son, un à la fausse image) filmés réellement par deux autres. Le tournage implique un premier temps d’écriture à plusieurs. Dans cette phase de deux demi-journées, les enfants travailleront à : imaginer une saynète simple, la répartition de rôles selon les saynètes, un choix de lieux, un choix des personnages ou des figurants convoqués si la saynète est fictionnelle, ou bien des adultes interviewés dans le cas d’une saynète documentaire, la réflexion préalable sur les transitions entre les scènes.


février-mars 2007

Le vrai le faux la vidéo... suite
Atelier création vidéo et son, mise en scène 
Du lundi 26 Février au vendredi 2 Mars
6 enfants, 7 - 11 ans

Finaliser une vidéo, à partir des images tournées en novembre dernier, notamment au niveau du son et du montage.
Pour cela :
voir des images de micros et de casques,
voir des extraits de film où on voit des preneurs de son en action, des films sur l’espionnage sonore aussi.
Complèter le faux équipement vidéo déjà réalisé, en construisant chacun son faux matériel de prise de son : perche, micro, cables, écouteurs, magnétophone-enregistreur, avec des feutres, du carton, du scotch...
Jouer au bruiteur avec du vrai matériel audio, sur les images déjà tournées.
Filmer le vrai bruitage avec un faux preneur de son qui fait semblant de prendre le son.
Se promener dans l’espace de la compagnie avec le micro, suivre les bruits sur la pointe des pieds, écouter tous les recoins, les conduites, les chaudières, les ordinateurs, espionner les gens qui travaillent...
Faire du montage d’image, jouer avec les sons sur les images numérisées.

J1 : projection des meileurs moments tournés en novembre
extraits de film et images sur le son
fabrication du faux matériel son

J2 : atelier son avec jeu de émetteur-récepteur (deviner la source des sons)
bruitage d’une sequence filmée de novembre (les images "russes")
filmer le bruitage avec un faux preneur de son dans l’image

J3 : projection images novembre+ bande-son + images des enfants en train de bruiter
voir des extraits de Blow Out de De Palma
Se promener dans la compagnie en espionnant avec les vrai matériel son, et le faux...

J4 + J5 : "mise en page" vidéo, préparée avec tirages papier et découpage, montage image, montage son...


octobre 2006

du 25 octobre au 1er novembre 2006 (les après-midi de 14h à 16h30)
atelier de création vidéo, mise en scène "le vrai le faux la vidéo" proposé par Boris Nicot et Marion Abeille (6 enfants, 8-11 ans)
D’abord voir deux films qui montrent un caméraman :
Un vrai, L’Homme à La Caméra de Dziga Vertov.
Un faux, Le Caméraman de Buster Keaton.
Voir aussi des images et des schémas de caméra, pour comprendre comment ça marche vraiment.
Construire chacun une fausse caméra en forme de sculpture avec du carton, du scotch, des feutres....
Ensuite dans un studio télé improvisé, une vraie caméra filme les faux caméramen qui présentent leurs machines en carton, qu’ils mettent en scène en s’interviewant mutuellement.
A tour de rôle chaque enfant passe derrière la vraie caméra pour filmer l’autre, qui invente des élucubrations techniques et le mode de fonctionnement de sa machine,
Les caméramen prennent par la suite des postures étranges, et deviennent des silhouettes hybrides enfant/caméra, sous l’effet produit en direct d’un filmage en abîme.