la compagnie participe à la Fête des solidarités locales

mercredi 20 mai, en haut de la Canebière

 

 

Organisé par l’AFEV, avec la participation des associations citoyennes

 

Gaëtan Trovato fait une proposition autour de l’exposition La carte postale revisitée.
Faites un dessin selon votre humeur. Puis prêtez vous à une pose pour un portrait photographique. Vous recevrez chez vous une carte postale de vous dans votre dessin comme souvenir de cette journée avec les associations solidaires.
La carte postale a nouée dans sa forme un art de l’humeur, du souvenir, de la brièveté, du fugace. Loin d’y voir un dispositif superficiel, la carte postale détient une puissance subjective qui défie les grandes formes symboliques avec leur lourdeur, leur arrogance.
Et si, dans cette légèreté, il y avait une forme de délicatesse inestimable, irréductible, une très grande politesse, comme Roland Barthes pouvait le dire à propos des échanges que l’on fait sur le temps qu’il fait ?
Dans l’exposition en cours, Miranda Moss a travaillé sur le temps qu’il fait avec sa pièce Observations météorologiques. Et Oriol Vilanova, avec sa série de cartes sur la copie du David vers la plage du Prado, cherche aussi à dissoudre la frontière entre ce qui serait une forme élevée et digne de l’art et cette forme simple en apparence de la carte postale, mais où se joue dans chaque carte une trouvaille, une singularité, dont il nous reste à saisir les nuances, les jeux précis qui y sont en jeu.