Un récit photographique

 

 

En résidence jusqu’au mois de juin 2008, Sylvie Frémiot développe à la compagnie un projet sténopé qui fera l’objet d’une production et de rencontres tout au long de son travail

 

Le sténopé, support du projet

C’est une proposition poétique qui en passant par l’élaboration et l’expression d’un langage personnel, questionne également la photographie. Pour ce faire, je m’affranchis de la technologie et des appareils fabriqués en série et tente de réinventer la photographie avec cet outil (un appareil photo) simplifié : une aspiration à la liberté, à la vie.

Le sténopé (une boîte, un trou, du papier photo fixé au fonds de la boîte, une sorte de 3e œil qui donne la possibilité de partager car d’autres peuvent regarder à travers la boîte aussi) permet à la photographie de s’imprégner du lieu et au photographe de se confronter à son sujet. Par son besoin d’une exposition longue à la lumière, le sténopé rend visible plusieurs temporalités à la fois : les différents moments où l’on voit, capturés en continu par le sténopé, inscrits inversés sur un support papier se trouvant au fond de la boîte.

Mes images mêlent la vibration du grain à la fragilité du flou et ouvrent davantage le champ du rêve de l’humain. Elles jouent ainsi de l’imaginaire et de la réalité. Un moment de grâce où l’alchimie de la lumière dessine, telle une main invisible, une trace de ce qui a été "vu", tout en rendant par l’anamorphose une réalité "déformée". En effet, en utilisant des contenants de tailles et de formes différentes, l’image capturée s’en trouve déformée.

TRAITS PO(U)RTRAITS

Portrait en pied, portrait parlant,
portrait flatté, portrait ressemblant,
portrait témoin, portrait souvenir ...
Tirez votre portrait vous-même en faisant l’expérience de la photographie.
rendez-vous de 14h30 à 17h00
les 8 et 9 avril sur la place (à l’angle de la rue des Petites Maries et rue Longue des Capucins)
les 10 et 11 avril sur la Halle Puget

Sous la tente sténopé (CAMERA OBSCURA = vous êtes invités à l’intérieur de l’appareil photo !)
Les portraits réalisés seront à retirer gratuitement à la compagnie