Tracés, Solo de Jean-Antoine Bigot

 

 

Donner un évènement où la danse et la peinture sont mêlées.
Chacune est imprégnée de l’autre.
Pour le corps, partir de la même façon que la création de mes tableaux afin d’offrir une danse brute, instinctive et physique.
Pour la peinture, tous les tableaux sont créés sur le plateau en direct face au public, originaux à chaque représentation.
Travailler dans l’urgence, réaliser dans l’instant les tableaux afin qu’ils deviennent la scénographie de l’évènement.

 

« J’avais envie de donner la parole à un personnage que je cotoie depuis plusieurs années à travers diverses créations. Il émergeait plus précisément dans des recherches personnelles, se développait dans les pièces mais il restait encore à fouiller. C’est ce temps que je me suis offert ppour discuter avec lui.
Il touche à l’enfance, à l’adolescence et peut-être au début de la période que l’on appelle l’âge mûr.
Garder ce qui est bon, chosir ce que l’on veut et prendre son temps »

Passants : un projet d’ex nihilo à Belsunce

En 2001, la compagnie a accueilli le collectif de danse ex nihilo en résidence pour la création de Salida. Les échauffements, le travail de création et les répétitions publiques se sont échelonnés sur une durée de 3 mois. La forte visibilité de leur présence dans le quartier et les nombreuses relations entretenues lors de ces moments avec des gens du quartier ont amené ex nihilo à proposer pour 2002 un projet de création spécifique.

Passants est un projet qui se déroule sur toute l’année, ne prend pas nécessairement de forme spectaculaire mais celle de multiples interventions dans le quotidien, solos, duos, dans les espaces publics du quartier, petites "surprises" improvisées… Ces interventions seront écrites après une période de recherche et d’échanges qui verra se dérouler à la Compagnie ateliers et cours, présentations publiques de vidéo-danses et de créations liant image et danse, d’expériences similaires concernant la présence de danseurs dans des quartiers…


Jean-Antoine Bigot découvre la danse au cours de ses études d’EPS. Il s’y consacre professionnellement depuis 1990. En 1994, il cofonde la compagnie du pied gauche avec laquelle il crée trois pièces en collectif. Depuis 1997, il participe aux créations du collectif ex nihilo. Il danse chez Pierre Doussaint, Richard Mouradian, Roc in Lichen, Karin Vyncke et Fattoumi-Lamoureux avec laquelle il assure la mise en scène du spectacle Vita Nova du CNAC de Chalons.