((( Sur Vol ))) #3

{Première diagonale}

 

 

La compagnie accueille vendredi 5 novembre 2010 à 20h30
Giney Ayme et Florence Pazzottu pour une Improvisation.
Cet évènement est en partenariat avec Grains de Lumière et les Instants Vidéo.

 

PRÉSENTATION

La découverte d’une liasse d’anciens plans d’urbanisme de la ville de Marseille
a constitué le déclencheur de ce projet.

La beauté plastique de ces planches et,
en miroir, son côté désincarné, généra un travail de création exploitant cet écart.

Un projet d’écriture de la ville est né, lier et délier l’image visuelle et sonore de la ville à l’aide des outils
vidéo, photographie, enregistrement sonore, performance vidéopoétique.
Exploitation sérielle par les écritures numériques d’un texte d’Albert CAMUS
évoquant, au travers du souvenir de sa mère, les flux migratoires des populations de la Méditérannée.

Véritables pointillés en marge du langage, un plan de langue.
Les signes à suivre....

Ces multiples expositions s’inscrivent dans la notion d’exp(l)osition et sont proposées par
Grains de lumière et le Festival des Instants vidéo.
Elles se développeront et s’exposent en six lieux adaptés à la nature des oeuvres.

Festival des Instants Vidéo - La Compagnie - Galerie La Traverse - Espace Culture Marseille Canebière.
La Fosse - Radio Grenouille - Les Rencontres d’Averroès

Giney AYME réalise cette série de créations en collaboration avec plusieurs artistes et poètes :
Florence PAZZOTTU, Fred GRIOT, Philippe BOISNARD, Fredéric DUMOND.

PREMIÈRE DIAGONALE

Résultante d’une activité croisée tout au long de l’année 2009.

Réalisée sur deux écrans en deux flux vidéo, elle sera constituée de séquences tournées en plusieurs autres lieux de Marseille : lectures impromptues,
et interventions en direct de Florence PAZZOTTU.

Simultanément, Giney AYME proposera des séquences vidéos tournées au cours de voyages en train ponctuées d’incrustations textuelles.
Quelques lignes dans lesquelles Albert CAMUS - évoquant sa mère - déroule une liste de pays et évoque l’origine de bien des flux migratoires humains dans
l’Europe méditerranéenne : “elle savait seulement...”.

Il produira en direct une création visuelle à travers des gouttes d’encre.

(1) - Florence PAZZOTTU a publié un livre de textes poétiques accompagnés des photographies de Giney AYME avec pour cadre le quartier du Panier à Marseille : « La place du sujet » Editions L’Amourier, 2007. Elle vient également de réaliser un film éponyme de 4O mn qui sera diffusé le 6 novembre à La Compagnie dans le cadre du 23ème Festival des Instants Vidéo.

PETITE BIOGRAPHIE DE GINEY AYME

Plasticien-vidéaste, performeur.
photographies, installations, musicien. (Flamenco et guitare expérimentale)

A créé la revue d’art et d’écritures contemporaines “incidences”,
Fondateur et concepteur de la collection multimédia poésie/image « le point sur le i », DVD d’artistes. (Collection de 22 DVD)

De 1997 à 2004 membre de l’équipe du festival des INSTANTS VIDEO où fut créée la première collection de vidéopoésie.

Habitant de Marseille. S’intéresse depuis plus de dix ans aux rapports image/texte dans le domaine de la vidéo, notamment en
créant de nombreux vidéopoèmes avec des poètes contemporains tels Frédéric DUMOND, Jérôme GAME, Julien BLAINE, David
CHRISTOFFEL, Serge PEY.

Met en place actuellement “Manu tensions” : dispositifs scéniques sonores et visuels à partir d’actions, de gestes d’ouvriers,
d’outils du quotidien et d’écritures en temps réel avec, en perspective les possibilités d’extension des causalités multiples qu’offre
le numérique. Il travaille en duo avec Philippe BOISNARD qui crée le dispositif multimédia en temps reél.

A publié par ailleurs de nombreux livres en collaboration avec des poètes et écrivains : Julien BLAINE, Eric SARNER, Serge PEY.





photographies de Monique Ayme