Rencontre-projection avec Laurent Fiévet

 

 

auteur de Swing High, Swing Low
jeudi 29 novembre 2012 à 19h

 

Laurent Fiévet vient de proposer, pour la compagnie, une de ses œuvres les plus complexes, les plus ambitieuses, où quelque chose semble apparaître et surgir avec incandescence, qui était déjà là dans ses œuvres préalables, mais qui là, se déploie avec une envergure et une énergie inédite. Toute l’histoire du cinéma, de Edison à Spielberg, est impliquée dans ce travail, à partir de cet objet énigmatique, oscillant de la balançoire. Et la superposition d’une oscillation dans le défilement à l’oscillation de la balançoire se révèle toujours impossible, toujours créateur par l’interstice qui le travaille.
Ce rendez vous avec lui est l’occasion de le rencontrer, de découvrir ses œuvres précédentes et d’essayer non pas de comprendre pourquoi une telle œuvre, Swing High Swing Low, a surgi, mais comment elle tisse des liens nouveaux, invisibles, qui font un sursaut de lisibilité nouvelle de quelque chose qui était déjà là et qui nous bouleverse encore, encore.
Son travail récurrent de relecture du cinéma, comment trouve-t-il ici son signe et son efficacité sans cause, toute la teneur sensuelle d’une approche du cinéma corrélée au désir dans ses dimensions les plus obscures, les plus intimes, avec une implication du corps et de sa pesanteur dans l’image, quitte à en bouleverser l’ontologie, le mirage ?