La source du Lion

 

 

Aïn Sebaâ, Casablanca, Maroc
Du 25 avril au 28 mai, La source du lion, association d’artistes
casablancais, présente Le projet de la maquette à la Villa des arts.

 

Au
croisement de l’art et de l’artisanat, porteur d’un questionnement singulier
et original dans sa relation à l’espace public, ce projet emmené depuis
janvier 2002 par Hassan Darsi a permis des rencontres avec d’autres
collectifs : c’est dans ce contexte que Martine et Johanne ont présenté la
compagnie. Ci-après, notes des artistes de La source du Lion sur le projet
de la maquette, maquette au 100ème, mais pleine de démesure, maquette au
100ème mais qui génère sa propre échelle… A venir, des échanges et des
rencontres à Marseille et à Casablanca.

" L’idée du projet est né d’un lieu et d’un désir. Le lieu est le parc de
l’Hermitage à Casablanca, le désir est celui d’une association d’artistes
plasticiens, La source du Lion

, de proposer un projet à l’échelle du
désastre dans lequel se trouve ce parc.
Le projet de la maquette a pour objectif principal une sensibilisation aux
problèmes de préservation de l’environnement, et plus particulièrement à la
condition actuelle du parc, l’un des principaux espaces verts public de
Casablanca. Le projet mis en œuvre et piloté par La source du Lion est la
réalisation d’une maquette au 100ème du parc, dans l’état de délabrement
qu’il donne à voir aujourd’hui. C’est un moyen de mettre en exergue la
situation particulièrement préoccupante de ce site au travers d’un travail
fédérateur qui engage un collectif d’artistes et propose à tout un chacun
d’y apporter sa contribution… parce que la destruction physique et bien
réelle du parc est aussi le résultat d’un laisser-aller collectif.
S’étalant sur une durée de plusieurs mois, le projet de la maquette s’est
déroulé en plusieurs étapes.
La première, de janvier à mars 2002 a consisté en un travail de repérage
minutieux afin d’établir un relevé précis du parc, rendant compte des
différentes zones, espaces, constructions, emplacement et typologie de la
végétation, du mobilier et de l’éclairage public, jusqu’au détail des
trottoirs et de la composition des sols. La seconde, d’avril à juin 2002, a
consisté en la réalisation d’un plan et d’une plate-forme qui devaient
servir à la fabrication de la maquette. Cette étape du projet a été
présentée à la Villa des Arts durant l’été 2002, accompagnée de
photographies du parc de l’Hermitage.
La troisième est la construction de la maquette, elle a débuté en septembre
2002 dans l’atelier ouvert au public pour l’occasion dans le jardin de la
Villa des Arts, pour s’achever le 25 avril 2003 avec l’exposition de la
maquette et Une Passerelle artistique invitant des collectifs d’artistes
étrangers - la compagnie, Marseille, Foundation B.a.d, Rotterdam et
Mediaworks, Barcelone - à présenter leur travail, leurs actions et plus
précisément leur engagement et leur implication dans des problématiques
contemporaines, qu’elles soient environnementales, sociales, politiques ou
culturelles."