Invitation au MAC

 

 

Dans le cadre de Marseille Artistes Associés 1977-2007, nous avons décidé de répondre à l’invitation du MAC en habitant l’espace muséal plutôt qu’en montrant des œuvres d’art. Sur les murs, des documents tentent de rendre visible une histoire des propositions artistiques faites à la compagnie depuis l’an 2000. Les artistes qui ont participé à cette histoire, sont invités à venir travailler dans cet espace. C’est notre manière d’habiter le musée.

 

Muriel Modr


vernissage le 15 mars.

Un projet artistique proposé aux gardiennes et gardiens du [mac]
du 4 décembre au 28 mars.



Garder et Regarder... En réponse à la proposition de résidence dans le cadre de l’exposition Artistes Associés, j’ai proposé à la compagnie une présence régulière au [mac] pour une rencontre - un échange avec les gardiennes et gardiens sur leur Point de Vue et leur Situation dans le musée afin de concrétiser, en inventant une forme ou pas, selon les désirs, et compte tenu également des possibilités pendant les heures de travail et des moyens. Bien que préméditée, il s’agit avant tout d’une rencontre.

- à propos de Muriel Modr, voir aussi Makhzin.


Etienne Noiseau

du 27 au 30 décembre
du 29 janvier au 3 février
du 25 au 30 mars

Pour le visiteur, la visiteuse, qui s’approche de mon lieu de travail, il y a un ensemble de documents, textes et graphiques, et un point d’écoute : un dispositif d’accueil centré autour d’un minuscule poste de radio qui diffuse, à bas niveau et en permanence, un flux que je fabrique à partir de mon travail en cours mélangé à d’autres éléments dont un micro installé dans l’espace. En effet, pour compléter l’aspect "visible" du travail (principalement de l’écoute et du montage), je pense qu’il est juste que le flux radiophonique soit présent afin de bien comprendre vers quoi je m’engage toujours. Ce flux sera donc sensible par le biais d’une émission radio en fm autour de mon lieu de travail.

- à propos d’Etienne Noiseau, voir aussi euphonia.


Emy Chauveau

LES SEMAINES PUTES

du 8 au 13 janvier
du 17 au 23 mars

Je crois que j’écrirai encore des choses, que l’artiste a beaucoup à dire au musée entre
une visite aux baumettes et des envies de coups de fil sur le crâne bien profond —
janvier entre l’anniversaire de l’art et les assos associées les soldes et la paranoïa je parlerai comme au supermarché en fait pareil — qu’une fois qu’il y avait encore une fois trop peu de caisses ouvertes et des queues de tarée malade car les caissières décorent les rayons alors — je m’énerve et je le leur crie que le silence est d’or — c’est pas vrai le silence n’est pas d’or ou alors pas ici pas maintenant et qu’on nous prend pour des boeufs mais qu’on est pas des boeufs — et les gens qui me disent c’est bien car deux caisses ouvrent parce que quelqu’un crie — c’est vraiment super et ca le regarde le [mac] avec ses santiags pourries croco —
la semaine pute.

- écouter un extrait : rire (4:38)
- à propos d’Emy Chauveau, voir aussi "franchement".


Paulo Guerreiro et Marion Abeille

du 22 au 27 janvier

mimétisme public, interventions dans l’espace du [mac]

"Un truc en chantier, un travail dont on ne soucie pas du point d’arrivée, une rencontre qui est très riche, la simple envie de refaire se rencontrer le travail de Paulo et le mien.
Un temps, un espace qui nous permette de nous mettre en branle.
De poser et de proposer un ou plusieurs actes certainement en rapport au corps, au public et au detracteur.

Mon envie, travailler :
- sur l’intersubjectivité de l’interprète
- sur l’usure des objets
- sur le rituel

- ici vous pouvez télécharger le journal du 26 janvier.
- à propos de cette proposition, voir le blog de postprogramme
- voir aussi le projet "peeping me"


Denis de Lapparent

le 15 janvier

Avis important. Ceci est un appel à témoins. Les services de l’inspecteur Ruiz sont sur la piste de MAC’s Ghost. Un grand QUIZ / QCM de 33 questions a été réalisé en 50 exemplaires. Le public sera requis d’y répondre en son âme et conscience. Attention : la moindre information peut se révéler capitale.

vous pouvez le télecharger ici
- page 1, page 2, page 3, page 4, page 5
- Exclusif : la video (10:16) des vacances de l’inspecteur Ruiz

- à propos de Denis de Lapparent, voir Le Vieux Port
- et aussi, huit livres avec images


Les étudiant-e-s aux Beaux-Arts de Marseille

de l’atelier d’Anita Molinero et Jean-Claude Ruggierello

le 6 février à partir de 18h

Dans le cadre du Nocturne au [mac], la compagnie accueille la proposition D’Anita Molinero et des Beaux-Arts de Marseille.

Godard filma la visite du Louvre en 10 minutes... Les étudiants de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille relèvent le défi et présentent des films de la visite de l’exposition ’Marseille Artistes Associés’ au musée Cantini.
Ces films sont mis en "compétition" le 6 février à partir de 18h00. Le public sera invité à intervenir en votant et en discutant avec le jury qui se réunira à 20h00 pour attribuer un prix au meilleur d’entre eux.

Projection dans l’espace de la compagnie au [mac] à partir de 18h00 des films :

- "Culture Nature" d’ Agathe Alberti Antonyn Sorel
- "Les marbrures" Marie-Luce Ruffieux et Lucia Budmiger
- "La cantini" de Alice Planes
- "Tombeau" d’Aurélien Lemonnier
- "Morceaux choisis" de Stéphanie Ruiz
- "Skyes Rabs" de Coline Casse
- "T’Y A RIEN VU LA !" de Thomas Couderc, Charlotte Khouri, Jordan Cabanas
- "Muf" d’Olivia Lallemand

Jury composé de :
- Brice Matthieussent, Critique
- Anita Molinero, Artiste
- Alain Rivière, Artiste
- Jean-Claude Ruggirello, Artiste

- à propos des étudiants des Beaux-arts, voir pinede legende


Fabrice Métais

du 5 au 17 février

- Amour augmenté.
- mon intra-temporalité qui se débat dans les objets techniques .
- mon corps dans la matérialité .
- chercher ce qu’il reste de mon souffle dans les 0 et les 1 .
- besoin de dérouler les câbles, d’appuyer sur les boutons, tirer sur la prise, crier, enregistrer, dans les formats .
- donner des formes par accident .
- performances, poésie, sons, images.

- écouter un extrait : bodyguard (2:37)
- et aussi : pigeon vole (1:14)


Ici-Même

du 21 au 24 février

Pendant quelques jours, nous promènerons nos conversations entre le [mac] et le quartier Bonneveine. Ce moment sera pour nous le démarrage d’un processus d’écriture en vue d’un projet d’édition ; une écriture en marchant. Nous nous pencherons sur d’anciennes conversations de nos "Agences de conversations", nous parlerons encore à des inconnus et nous lirons peut-être des textes à voix haute, éventuellement, nous entrerons dans le [mac]...

- à propos d’ici-même,voir la Carte blanche à Ici-Même
- voir aussi : Ici-Même, Un Laboratoire Mobile


Laurent de Richemond

du 19 février au 1er mars

Après la création de Tout doit disparaître - Performance # 3 : « Paroles d’insectes » à la compagnie (octobre 2006) dans le cadre du festival Dansem 2006, j’ai eu envie de revisiter et de mettre en partage une mémoire de cette singulière aventure collective (30 performers). Je compte profiter de cet espace de travail pour explorer les traces de cette performance.
Ce qui s’est passé est maintenant fini, mais il nous en reste des images, une profusion d’images à regarder, d’images à écouter, d’images d’un souvenir, d’images pour penser à un film à venir...
Regarder, inviter les gens à regarder avec moi, travailler avec ce qui reste, travailler avec ceux qui veulent bien prendre le temps de rester un peu... Essayer de récolter un miel de ces ruches.
Je naviguerai entre solitude et désir de communiquer sur ce travail. Ce que j’ai fait, ce que je suis en train de faire, et l’avenir des choses...

Le public est appelé à s’attarder, s’intéresser, s’imaginer ce qui a eu lieu et se projeter dans ce qui pourrai avoir lieu.
Redonner une vie à cette communauté enfouie dans les profondeurs de l’espace et du temps :
Ces êtres étranges qui parlent comme ils mangent, se nourrissant de mots. Ils ont toujours parlé, ils parleront toujours. Ils n’ont rien à nous dire, ils parlent pour eux-mêmes, où plutôt quelque chose parle en eux. Ils parlent du fond des âges, ils parlent aux temps lointains, ceux du passé, ceux de demain, et vivent le présent comme un espace de résonance éternelle.

Les images ont été filmées lors des répétitions, de la mise en place et des présentations de la performance par Nicolas Martin ; le texte parlé en boucle par « les Parleurs » est de Arno Calléja.


Vincent Bonnet

le samedi 8 mars de 10h à 17h

Dans le cadre de Il faut que tout soit rangé à un poil près dans un ordre fulminant, une intervention en images dans l’espace du musée et aux alentours.


David bouvard

du 4 au 9 mars

...sera au [mac] pour une semaine d’exploration de l’acoustique du musée.

- vous pouvez écouter ses "larsens" (04:41) dans le musée :
- à propos de david bouvard voir paysage sonore de Belsunce

Portfolio