GAËTAN TROVATO - IMAGE AMORCE / exposition Hors les murs

 

 

Une proposition de la compagnie à la galerie Hors-les-Murs / Marseille Expos (20 rue Saint Antoine 13002 Marseille)
Vernissage le 27 septembre 2013 à 18h
Du 28 septembre au samedi 12 octobre 2013 + dimanche 29/9 pour l’Ouverture des Ateliers d’Artistes de la Ville de Marseille organisée par l’association Chateau de Servières
Du mardi au samedi de 15h à 19h - entrée libre

 

Voir aussi : soirée carte blanche vidéo à Gaëtan Trovato le mardi 8 octobre à 19h30

http://gaetantrovato.tumblr.com/

L’exposition "image amorce" présente des installations vidéos et des photographies qui tentent d’utiliser le cinéma comme un objet de mémoire et de création en remettant en cause son dispositif de diffusion.

Le spectateur est alors invité à explorer librement les différents dispositifs et espaces qui mettent en jeu les strates d’une mémoire imagée. Les différentes œuvres tentent de poétiser la notion d’image amorce comme image qui précède le film.
Ces micros séquences d’images sont glanées le plus souvent sur des pellicules que je tente de réanimer : il y a en toile de fond la volonté de jouer avec les images de notre mémoire et de comprendre comment le souvenir se modifie avec le temps.
Quand les images du cinéma se mêlent au souvenir que j’en ai, quelles nouvelles compositions se forment alors ?

Tout part toujours d’une image, même une image.
L’image amorce.
L’image qui précède....
L’amorce au cinéma a deux définitions :
-en technique : le bout de pellicule qui précède le film et qui lui permet de se lancer dans le projecteur
-dans un plan : le fragment d’un corps ou d’un objet qui permet au spectateur de restituer l’espace dans le cadre.

L’exposition présente une succession d’œuvres dont le point de départ est toujours le cinéma.

L’image matricielle de mon travail.

L’image amorce est donc ce qui précède la construction de l’image, en somme comment les images mentale agissent avant de devenir réelles ?
Ma réflexion porte donc sur l’état de ma mémoire et donc l’état des images qui la constitue.

Ces images amorces sont les socles fondateurs sur lesquels le souvenir se construit.
J’ai du mal à me souvenir des films que j’ai vu. J’en ai un souvenir souvent vague et diffus.
Le cinéma est pour moi un déclencheur pour de nouvelles interprétation possible en fonction du souvenir que j’en garde. Il faut dès lors éclater spatialement des images et
j’aime utiliser les images du cinéma pour sublimer mon souvenir de spectateur avec l’idée d’en faire une sorte de cabinet de curiosité, une fabrique de l’image.

J’aimerai saisir la vision mentale de l’image que se fait un photographe avant de prendre un cliché.
En psychologie, on parlera d’amorce pour les images (paternelle, maternelle) constituantes à notre mémoire.
Charger la pièce d’extraits de films remis en scène.

Gaëtan Trovato


Gaëtan Trovato est né en 1987 à Aix-en-Provence, il est le dernier d’une famille de cinq enfants d’origine sicilienne. Très tôt passionné par le cinéma il se dirige vers des études littéraires avant un bref passage par l’université de cinéma. Il intègre ensuite l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence où il y pratique principalement la vidéo, mais aussi la peinture et la photographie en plaçant toujours le cinéma au cœur de ses recherches. Parallèlement il réalise des courts métrage de fiction à tendance expérimental et divers clips vidéos.

Un article sur le blog de Michéa Jacobi