Dernier maquis

 

 

Dans le cadre de la résidence d’avril de Echelle inconnue pour leur projet SMALA en co-production avec Le Cosmos Kolej et en partenariat avec AFLAM, la compagnie vous invite à une projection de Dernier Maquis de Rabah AMEUR-ZAÏMECHE, samedi 10 avril 2010 à 19h30.

 

SYNOPSIS

France-Algérie | 2007 | 1h33

Au fond d’une zone industrielle à l’agonie, Mao, un patron musulman, possède une entreprise de réparation de palettes et un garage de poids-lourds. Il décide d’ouvrir une mosquée et désigne sans aucune concertation l’imam...

BIOGRAPHIE

Rabah Ameur-Zaïmeche a 2 ans lorsque ses parents quittent l’Algérie pour s’installer en région parisienne. Après des études de sciences humaines, il tourne en DV, à Montfermeil, dans la Cité des Bosquets où il a grandi, son premier long métrage, Wesh Wesh, qu’est-ce qui se passe ?, qu’il a financé lui-même en vendant ses parts de l’entreprise de son père. Réalisateur, scénariste, producteur (la société Sarrazink a été créée en 1999), le charismatique Rabah Ameur-Zaïmeche y joue aussi le rôle principal, celui de Kamel, jeune homme qui, après avoir été condamné à la double peine, revient clandestinement en France et recherche un emploi.

Après ce coup d’essai primé à Belfort, et soutenu par la critique, qui salue une vision de la banlieue très éloignée des clichés, Rabah Ameur-Zaïmeche part tourner son deuxième long métrage, Bled number one, dans sa région natale, au Nord-est de l’Algérie, avec un casting composé pour une large part de membres de sa famille. On y retrouve Kamel, lors de son exil forcé en Algérie, confronté à une société qu’il connait mal. Alliant force documentaire et audaces formelles, le film, présenté en Sélection Officielle à Cannes (section Un Certain Regard) en 2006, y remporte le Prix de la Jeunesse. Deux ans plus tard, il revient sur la Croisette, cette fois à la Quinzaine des réalisateurs, avec Dernier maquis, une oeuvre poétique et politique qui aborde un sujet délicat : la pratique de l’Islam au sein de l’entreprise.

crédits photographiques Sarrazink productions