[Conférence] Zahia Rahmani - « L’indienne enroulée dans le cinéma de John Ford ou les chemins d’un malentendu »

jeudi 17 mars à 19h

 

 

 Dans le cadre du workshop « Qu’est-ce qu’un espace blanc ? Figure de l’absent », organisé par le Réseau cinéma en écoles supérieures d’art, en partenariat avec le FID Marseille, autour de l’exposition Made in Algeria – Généalogie d’un territoire*

Soirée ouverte à tous publics - entrée libre

 

« Blanket Head » (Tête de couverture) est l’invective qu’adresse à plusieurs reprises Ethan Edwards (John Wayne) à Martin Pawley (Jeffrey Hunter) dans le film la Prisonnière du désert de John Ford (WB 1956). Qu’est-ce donc que cette invective ? D’où vient qu’une tête puisse être une couverture ? A partir d’exemples ethnographiques et artistiques, Zahia Rahmani présentera le récit d’un recouvrement du corps, convoquant des images d’Edward Curtis à Robert Rauschenberg, en passant par une certaine représentation photographique de la figure féminine en temps de guerre.

Zahia Rahmani est commissaire de l’exposition, Made in Algeria, généalogie d’un territoire. Elle dirige à l’Institut national d’histoire de l’art le programme de recherche « Arts et mondialisation ». De 1999 à 2002 elle a dirigé le Research Program, post-diplôme de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Elle est l’auteur d’une trilogie consacrée à des figures contemporaines "d’hommes bannis" publiée aux éditions Sabine Wespieser : Moze (2003, SW Poche 2016), « Musulman » roman (2005, SW Poche 2015) et, France récit d’une enfance (2006, Livre de Poche 2007), qui paraît en mai 2016 sous le titre, France, story of childhood, aux Yale University Press.

*Présentée au MuCEM jusqu’au 2 mai 2016, Made in Algeria, est la première exposition d’envergure consacrée à la représentation d’un territoire, Made in Algeria, montre comment l’invention cartographique a accompagné la conquête de l’Algérie et sa description. L’exposition réunit un ensemble de cartes, dessins, peintures, photographies, films et documents historiques d’une qualité rare. Sont aussi présentes dans l’exposition et en contrechamp de cette production européenne, des œuvres inédites d’artistes contemporains qui ont arpenté le territoire algérien.
/// Site du programme Made in Algeria : http://mia.hypotheses.org/


Voir en ligne : Workshop " Qu’est-ce qu’un espace blanc ? Figure de l’absent "