Caroline Duchatelet, Trois films

 

 

exposition du samedi 9 avril au samedi 16 juillet 2011
vernissage le samedi 9 avril de 15h à 21h
ouverture du jeudi au samedi de 14h à 19h
ouverture spéciale le vendredi 13 mai jusqu’à 22h pour le printemps de l’art contemporain
accueil de groupes sur rendez-vous
en partenariat avec le FID MARSEILLE dans le cadre de sa 22ème édition /6 au 11 juillet 2011

 

La compagnie présente trois films de Caroline Duchatelet

Rome, le 9 août 2009, vidéo, 8’25"
Eth, le 21 août 2009, vidéo, 6’40"
Éoliennes, le 4 novembre 2009, vidéo

La douceur et son abîme

La douceur n’est qu’apparente.
On frôle une incertitude vertigineuse.
C’est là, au bord de cet abîme, que les films se risquent.
L’ambivalence des images nous désoriente, nous déséquilibre, entre la fragilité et la perte. Entre la disparition et le néant.

Il y a ici une sensualité, une inquiétude et un effroi qui touchent au vide sur lequel se tient toute subjectivité.

Qu’est-ce qui remonte lentement dans ces images, qu’est-ce qui se dépose perpétuellement en elles ?
Qu’est-ce qui les fait naître imperceptiblement, entre inconscience et conscience, entre la peur et le désir, le trouble et la clarté ?

Paul-Emmanuel Odin

La recherche de Caroline Duchatelet porte sur le paysage. Elle revient d’Italie où elle a filmé des aubes, des mouvements de lumière, des crépuscules. Pensionnaire à la Villa Médicis en 2008-2009, elle vit actuellement à Paris et Marseille.
Un aperçu de son travail est visible sur
documentsdartistes.org/duchatelet

Films réalisés avec le soutien du Conseil Artistique à la Création Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Ville de Marseille








photogrammes noir & blanc extrait de Éoliennes, le 4 novembre 2009