Boris Nicot

 

 

Dans ce film il y a une voix qui dit un texte et il y a un corps qui marche
dans la nature. D’un côté le son et de l’autre l’image, mais aussi bien :
d’un côté l’Intérieur, la pensée, et de l’autre l’Extérieur, la montagne.

 

projection vidéo le 7
juin, à 19h30

Dans ce film, on peut voir et entendre des trajets extérieur / intérieur,
dans les deux sens :
un par la Terre, plutôt aride, plutôt cru, comme la vidéo,
et un par l’Air, plutôt lyrique, sentimental, comme le chant.

Tout cela est très personnel, intime,
mais est-ce partageable ?
C’est la question du film.

Donc le synopsis est : les principaux personnages sont deux jambes, deux
pieds, le sol d’une montagne. D’une gorge hors-champ la voix dit des choses
internes, qui suivent la marche, histoire de naître ou de renaître « en
marche », c’est-à-dire pour l’auteur, poétiquement. Des rêves et des figures
de l’inconscient prennent part à tout ça. On ne sait pas pourquoi il est
question de sauge.

PAL couleur, 40’
Réalisation : Boris Nicot
Cadre : F. Billaud, F. Mulot, B. Nicot
Son : B. Nicot, Desterk
Production : Par le Milieu/2003