Attention Centre-Ville

 

 


Attention Centre-Ville, conformément au projet de demande d’aide à
l’écriture déposé en novembre 1998 (et obtenu) n’est pas écrit en
forme dialoguée. Il s’agit d’un récit à voix multiples ou encore, comme je l’avais
dit, d’une "parlerie", ayant pour cadre la ville de Marseille.

 

Lecture, le vendredi 12 décembre à 19h
Gilles Ascaride
il est prudent de réserver : 04 91 91 56 24

C’est une "fantaisie satiridéconnante" qui se veut une imitation grotesque
de l’antique, avec des "chants" (XIII) qui vont rythmer le récit, chacun
étant un épisode de cette "Odyssée". On pense bien sûr à des Homère ou mieux
encore à des Pétrone (qui était marseillais) de bazar.

De quoi s’agit-il ? Justement, on n’en sait rien. Les personnages,
innombrables, interviennent, commentent, racontent, contestent, l’éternel
débat marseillais du centre-ville. On enquête, on parcourt. On ne sait plus
ni ce qui se passe, ni ce qui se fait vraiment. Les humbles parmi les
humbles et les grandes figures se cotoient, s’affrontent, rigolent ou
échangent des horions. Les morts ressuscitent, les immigrés sont assassinés,
les fous ont des visions, les élus commentent, les clochards philosophent,
les enfants jouent au ballon, les jeunes rigolent, les dieux parlent...
Mais
tout celà est-il bien réel ?

Le propos d’Attention Centre-Ville, dont la forme se veut radicalement
comique, reste grave : à qui appartient la ville ? La cité (en général) ?
Certains peuvent-ils en disposer et pas d’autres ? Y a t-il des habitants
illégitimes ? La guerre aux pauvres aura-t-elle lieu ?

Il faut imaginer, je crois, Attention Centre-Ville comme une flaque de
mercure qui se décomposerait en billes et se recomposerait sans cesse. Une
bande de comédiens (de deux à deux mille, au choix) endossant et rejetant
tour à tour et les personnages et les situations.

Gilles Ascaride


Notice biographique :
Gilles Ascaride est né à Marseille en 1947. Il est sociologue à l’Université
de Provence. Il a publié du théâtre, des nouvelles, des essais, des
chroniques, des chansons et des romans. Il a bien l’intention de continuer.

Publications :
Un roi à Marseille, Via Valeriano/Editions Léo Scheer, 2003
Je n’écrirai pas de roman, Le Reflet, 2003
Retrouver Petrofi, Le Reflet, 2002
La ville précaire, L’Harmattan, 2001
13, Passage Gachimpega, Le Ricochet, 1998