Atelier Images Publiques

 

 

Avec les enfants du Cours Préparatoire de Stéphanie Attard de l’Ecole Maurice Korsec, proposé par Vincent Bonnet avec Alexandre Fauvet et Janice Zadrozynski

 

D’octobre 2007 à juin 2008, un atelier de création photographique avec Aida Ahmed, Assia Ali, Safia El Barbary, Salome Gallician, Kelly Gomez, Anissa Hajri, Razik Hamana, Zakaria Menouer, Saif Eddine Mgaidi, Rahima Mokhtari, Massoudi Msaidie, Charif Said, Naima Sarhan, Doudou Omar Sow, Aline Wang, Hafida Waskar, Asma Yagoub, Salah Yagoub, Jennifer Yang, Adel Youssouf Ali, Rayna Ibrahim, Soumia Kharbega.

Objet de l’atelier : produire une image unique, par des
actes de création collectifs, une image qui contiendrait
tout à la fois et rien du tout - il s’agit de créer un
paradoxe par un processus de densification.


Notre question est : qu’est-ce qu’il y a à voir, ici et maintenant,
et qu’est-ce qu’il faut absolument montrer ? »
Il s’agira d’abord d’expérimenter des usages de l’image publique.
Puis d’envisager la production de nouvellles images.

Le déroulé

Première séance
Qu’est-ce qu’une image et qu’est-ce qu’une image publique. Nous sommes sortis pour aller voir, dans les rues, entre l’école et la compagnie. Les enfants ont photographié des images publiques.

Deuxième séance
A partir de des premières images réalisés, ils ont produits des montages collectifs : des images publiques collectives.

Troisième séance
Dans la classe, avec des feuilles de calque et des crayons papiers, nous avons vu et lu les images produites la dernièr fois, pour mettre en avant les mots, les lignes, les couleurs qu’elles contenaient.

Quatrième séance
A la compagnie, nous avons préparé des A3 sur papier avec la mention textuel “image”. Nous sommes sortis avec les enfants pour chercher les endroits dans le quartier où ces images pourraient être collées avec un pinceau et de la colle à papier peint. Il s’agissait de trouver les espaces où elles allaient être visible et où elles allaient durer.


Cinquième séance
Nous avons expérimenté les appareils photographiques : le système optique (le zoom : focale courte et longue focale), le bouton de déclenchement, se déplacer pour faire varier le champ visuel : qu’est-ce qu’on voit et qu’est-ce qu’on cache ? Qu’est-ce qu’on veut montrer ?

Sixième séance
Nous avons demandé aux enfants de ramener de chez eux une image privée : une image qu’ils considéraient comme très importante. Les images proposées mettaient en scène les enfants. Avec des ciseaux et de la colle, les enfants ont séparé les figures des fonds puis ils ont remonté ces figures et ces fonds pour produire de nouvelles images.

Septième séance
Nous sommes allés au Musée d’Art Contemporain pour visiter l’exposition Marseille Artistes Associés. En faisant le tour de l’exposition, ils ont cherché des images et choisi une image qu’il aurait bien ramené chez eux.

Huitième séance
A la compagnie, nous avons visionné toutes les images produites depuis le début de l’atelier, pour faire le point avant la production et la réalisation de nouvellles images publiques.

Neuvième séance
Pour construire une nouvelle image, chaque enfant a écrit une phrase, comme un titre de journal ou un slogan publicitaire, qu’il souhaiterait voir lu dans l’espace public. A partir ce titre, ils ont déterminé, des figures (choix d’objets photographiques), des fonds, c’est-à-dire un lieu, une action ou une situation. Puis ils ont dessiné, à l’aide de figures géométriques et de couleurs simples, une esquisse de ce que sera l’image à réaliser en prise de vue photographique.

Dixième et onzième séance
Réalisation des prises de vue.

Douzième séance
Exposition à l’école, à la compagnie et dans les rues du quartier.