[ATELIER CINÉMA] MUSIQUE, MOTEUR ! DU SON À L’IMAGE CINÉMATOGRAPHIQUE

Du 24 au 28 Octobre 2016 Enfants de 8 à 13 ans En partenariat avec le Centre Social Julien et le Théâtre de l’Œuvre

 

 

Écouter d’abord dans le noir des musiques et des sons, puis à partir de cela raconter des histoires, construire un récit cinématographique, faire un petit film.

 

Dans cet atelier, les enfants fabriqueront un film court à partir d’un son. Ils exploreront le rapport entre son, musique er images afin de construire un récit cinématographique.
L’écoute dans le noir de musique et de sons préalablement choisis par l’intervenant déclenchera chez les enfants des récits qu’ils raconteront et constitueront les histoires, matrices des futurs films. Chaque récit sera enregistré et travaillé en groupe de 3 enfants et deviendront la base du script des films. L’écoute répétée des extraits sonores choisis façonnera ensuite l’écriture du story board qui servira au tournage.

/// Déroulement
— De l’écoute aux récits : les mots
La démarche de création proposée dans cet atelier part d’un exercice d’écoute (musique, bruitage) qui déclenche l’écriture en images. Il s’agit de voir avec les oreilles.
Cet exercice doit se faire dans le noir, dans une salle de projection où l’on aura déjà fait au moins une projection de films (extraits) dans le cadre de l’atelier. Il est important que les enfants ne sachent pas que cette fois il n’y aura pas de film à voir sur l’écran. Ainsi, l’écoute sur écran noir prédispose les enfants à imaginer, littéralement à créer et projeter des images pour composer spontanément des récits à partir du son. Ce sont ces récits spontanés inventés et racontés par les enfants juste après l’écoute qui serviront de base pour la création de leurs propres films. Les récits sont enregistré en salle de projection juste après la séance d’écoute, puis retravaillés en groupe de 2 ou 3. Chaque groupe choisira l’extrait sonore qui deviendra la bande son de futur film. L’écriture du récit correspondant à l’extrait sonore choisi se fera à l’intérieur de chaque groupe en réécoutant l’extrait en question ( futur bande son du film) jusqu’à parvenir à un texte final (une demi-page, un récit par groupe d’enfants).

— La traduction en images, fabrication du story board, découpage
Une fois définis les textes qui résument les récits, chaque groupe travaille sur la traduction en images de son texte ; on commence ainsi la fabrication du story board / découpage (fait de photos ou de dessins) du futur film. Le travail plastique sur le story board, ainsi que le choix de durée des plans et les cadrages se font en réécoutant le texte écrit et l’extrait sonore choisi.