A l’insue

 

 

vendredi 16 octobre à 19h30
l’association Précipité vous invite
à une rencontre-lecture-écoute autour de l’édition à l’insue.

 

Un livre-disque conçu et réalisé par Laure Maternati (écriture, choix et montage des photographies) et Bat Sheva Papillon (entretiens et réalisation sonore),édité par l’association Précipité, avec le soutien de "Identités, Parcours & Mémoire" protocole commun à la Drac Paca et à l’Acsé Paca, et du Conseil Général du Var.

"Avec comme point de départ l’histoire disparue de Célina, l’arrière grand
mère de Laure Maternati, les auteures sont parties à la recherche de la
mémoire de femmes immigrantes, de leurs vies, de leurs déplacements et
de leurs désirs dans ce pays du Haut-Var. Elles en ont fait un objet de
paroles, d’écrits, d’images."

C’est un temps d’attention particulier qui sera proposé pour saisir cet objet éditorial, dans sa complexité sensible et intime : lectures des textes, écoute du montage sonore, consultation du livre, discussion, et apéritif.


Détours du devenir-femme dans le Haut-Var

Au départ, il y a tout ce que ne sait pas Laure Maternati, tout ce qui manque quant à savoir qui était son arrière-grand-mère, d’origine italienne née dans le Haut-Var. Cette énigme personnelle est devenue un travail d’enquête plus vaste : Laure Maternati, et Bat Sheva Papillon ont effectué des recherches auprès de la mère de L. M., de femmes du Var, elles ont finalement déplié un portrait collectif féminin en tant qu’il a trait à des immigrations diverses (Italie, Belgique...) depuis plusieurs générations dans le Haut-Var. Mais la féminité, qui est beaucoup plus qu’un sujet, beaucoup plus qu’une question, imprègne toutes les fibres de ce livre-disque, de la couverture (réalisée par l’artiste Claire Collin-Colin) aux textes d’introduction (de L.M.), à l’assemblage sensible de photographies de familles sur plusieurs générations (assemblage de L.M.), jusqu’à ce disque qui est indissociable du livre, et où les paroles, les voix, portent autant d’accrocs signifiants qui se superposent aux histoires racontées, où l’anecdote et le témoignage se frottent l’un à l’autre sans être séparés, là où le réel et l’histoire coïncident au plus près, dans la vie.

Le texte d’introduction, fulgurant, de Laure Maternati, et les états-civils présentés à la Perec, frappent par ce qu’ils disent d’une façon aussi condensée, dans la brièveté de l’instant. Autant de plis dans les plis où le poétique est un scalpel précis et mouvant !
Quant à l’album d’images, on y lit toutes les nuances des tirages familiaux, toutes leurs couleurs de papiers vieillis chacun différemment, leurs différences de support, les différences de pellicule photographique (noir-et-blanc, puis couleur), comme si les différentes tonalités de ces archives avaient chacune une couleur d’affect spécifique, où le temps archivé est autre que le temps derrière l’archive, et ouvre autant d’interstices d’appréhension concrète d’une histoire manquante. Son mérite est encore de laisser poindre ce sens sans signification des images : les femmes y apparaissent, mais seulement dans le vaste mouvement du devenir-femme auquel nous nous laissons aller si naturellement par tant de projections personnelles, de connexions de souvenirs, de désirs renouvelés, d’époques entremêlées.
D’où que l’on commence à feuilleter ce livre, il semble toujours que nous soyons au milieu, comme s’il n’avait ni début, ni fin. Quant à sa douceur extrême, évanouissante, elle touche à un point terrible, infini, infiniment doux, comme si ce livre posé sur une table devait traverser la table, pour traverser l’infinie mollesse du monde qu’il vient d’ouvrir définitivement.

Ce livre-disque, comme un oreiller frémissant, est traversé par un excès de sensibilités tissées les unes dans les autres de façon très drue - et c’est là qu’il touche l’histoire, ses violences ou ses charmes les plus tenaces. C’est entre nos mains, et entre nos oreilles, qu’il retentit longtemps.
P.-E. O.


L’association Précipité est une association créée en 2003 par des artistes arrivant à Artignosc sur Verdon, dans le Haut-Var. L’association se fonde sur un désir de soutenir la création actuelle et plus particulièrement dans les domaines des arts plastiques et de la littérature. Précipité édite des petits livres : textes, dessins, photos, et des cd de textes lus par leurs auteur.e.s, organise des lectures publiques de ces ouvrages, soutient des publications, accueille parfois des artistes en résidence. 

association Précipité (association pour la production, la promotion et la diffusion de créations artistiques actuelles) rue Grande 83 630 Artignosc-sur-Verdon tel : 04 94 04 15 56 precipite@free.fr